harmoniser2

Harmoniser les pratiques managériales...

En management, tout ou presque finit par des comportements. Drôle de fin pour les ambitions stratégiques et les plans d’action, qui ont couté tant de réunions, d’efforts de réglage et de communication. À moins que…

À moins que l’on puisse s’entendre sur ce qui fait un bon manager, dans notre contexte, concrètement, ici et maintenant, compte tenu de nos perspectives et de nos ambitions. Rien ne peut être plus individuel que le comportement. Aussi, il n’est pas question de fixer des procédures, de figer les façons de faire, ou d’imposer des stéréotypes. Il s’agit juste de définir l’effet attendu, aussi concret que possible et de s’y tenir. C’est ce que nous appelons un référentiel de management.

"C’est un repère central qui permet de manager le management, au moment où la dynamique humaine doit se focaliser pour réaliser tout ce dont on a rêvé…"

Conduire un changement, porter un projet d’entreprise, faire vivre une orientation client, soutenir un positionnement, réunir des « cultures » différentes... : c’est le versant opérationnel de ce qui a requis tant d’énergie et d’interactions pour s’élaborer. Finit de parler, il faut maintenant le faire. Définir un référentiel de management et le faire vivre est à cette charnière-là. Pas de généralité ni de copié-collé : il s’inscrit dans le droit fil d’une intention stratégique, qu’il formalise suffisamment concrètement pour être partagé et assez souplement pour que chacun y insère son propre style. C’est un repère central qui permet de manager le management, au moment où le contexte est sensible, où chaque intervention est interprétée, où chaque geste compte, où la dynamique humaine doit s’orienter et se focaliser pour réaliser tout ce dont on a rêvé…